CBS vous accompagne

Nos adhérents

Newsletter CBS

Recevez votre lettre d'information

16 janvier 2012

Antabio, un nouvel actionnaire pour la start-up spécialisée dans le traitement des maladies infectieuses et la multirésistance bactérienne

2012 s’annonce intense pour Antabio, qui démarre l’année en annonçant l’arrivée d’un nouvel actionnaire. Christophe Ricard, un industriel à l’expertise reconnue dans le développement de thérapies anti-infectieuses et ancien PDG du groupe suisse OM Pharma, vient en effet de rejoindre le tour de table de la start-up toulousaine spécialisée dans la recherche de médicaments innovants contre les bactéries multirésistantes. « Un actionnaire qui, après plusieurs années de connaissance mutuelle, s’engage sur du long terme pour accompagner l’entreprise dans les étapes à venir » se réjouit-on chez Antabio. Et ces étapes et perspectives sont nombreuses ! Antabio, créée en 2009 à Toulouse et installée dans 80 m2 de bureaux et de laboratoires à Prologue Biotech, compte désormais 6 personnes et prévoit de doubler ses effectifs d’ici fin 2012 pour poursuivre son développement.

R&D et multirésistance bactérienne

Positionnée sur le marché en pleine expansion des infections nosocomiales, considéré par l’OMS comme une priorité de santé publique mondiale, mais aussi sur celui de la biodéfense, Antabio a déjà un pipeline étoffé, avec une molécule issue d’un programme s’intéressant aux mécanismes qui rendent les bactéries résistantes qui pourrait entrer en clinique à l’horizon 2014, et un deuxième programme visant à bloquer la virulence des bactéries afin de prévenir et traiter les infections nosocomiales. S’appuyant sur sa technologie propriétaire, la jeune entreprise poursuit, à partir de ses molécules maison, une double stratégie de création de valeur en interne et de partenariat de co-développement. Des discussions bien avancées pourraient remettre Antabio sur le devant de la scène dans quelques temps avec une signature de partenariat pharmaceutique.

Un tour de table à 5M€ et un fort ancrage et soutien local

En attendant, c’est donc pour financer en propre son développement et assurer les prochains milestones que l’entreprise mène son premier tour de table, pour un montant de 5M€, débuté fin 2010 avec l’implication de Wiseed et aujourd’hui avec un industriel expert du secteur. Une expérience qui, selon Marc Lemonnier, fondateur d’Antabio, met en avant l’intérêt du réseau, scientifique et business, construit au fil des années, le fondateur ayant fait ses études à Toulouse où la société a fait ses premiers pas, de l’incubateur à la pépinière en passant par le soutien d’OSEO et un prix du Club Galaxie. Adhérent du Pôle CBS depuis sa création, Antabio regarde également du côté du Club des Investisseurs du Pôle, pour présenter, le moment venu et après avoir conforté sa position, son projet au Club. « Nous avons une stratégie claire de création d’emploi, d’ancrage régional et d’interaction avec le tissu local ».

 

Toutes les actualités